Le Marais aux Lézards : le Bois de Gwyllion (3/3)

Terminons ensemble cette longue aventure à l’Est de l’Enedwaith. 


Troisième et dernière partie de notre voyage dans la région à l’est du Fordirith, en Enedwaith. Après avoir quitté l’Eregion en direction du sud, dans la première partie, nous nous étions arrêtés pour une pause déjeuner dans le marais inexploré de Cors Madfall.

Aujourd’hui, nous continuons un peu l’aventure vers le sud afin de découvrir une autre forêt inconnue.


Déjeuner englouti, il est temps de repartir à l’aventure. J’ai profité de la pause pour examiner une fois de plus la carte que j’avais dérobé aux grandes-oreilles. Au sud de ma position, un panneau “danger” a été dessiné à la va-vite. N’ayant aucune idée de l’année de création de cette map, je ne sais pas si le coin est toujours dangereux. Ceci dit, vu les bizarreries que j’ai déjà découvert dans le coin, je décide de rester sur mes gardes.

Je quitte donc le petit bosquet au sud du Marais aux Lézard en direction du sud.

Loin à l’Ouest, le soleil rayonne sur la forteresse d’Amon Min. Je distingue aussi, un peu plus près de la position, des rochers assez regroupés pour former une caverne. Intrigué, je pars donc dans cette direction.

Sur le chemin, je remarque que le bosquet au sud de Cors Madfall disparaît ensuite, laissant place à des terres vierges et vallonnées.

Après un petit quart d’heure de marche, j’arrive enfin à proximité du rocher aperçu plus tôt.

Étonnant, cette position ! Je note pour moi-même sur la carte : “abri bien protégé”. Cette roche plate est en effet idéale pour se protéger des intempéries.

Un endroit sympathique vu d’en haut, mais qui, je ne sais pourquoi, ne m’inspire aucune confiance. J’apprendrais d’ailleurs un peu plus tard qu’il s’agit en fait d’un repère de loups qu’il vaut mieux éviter de fréquenter : Sombretanière.

Assez traîné, je reprends ma route. Cap sur le sud !

Si mon sens de l’orientation est bon, je viens de pénétrer à l’est de la région des Chutebrises et je me rapproche de plus en plus du panneau “danger” dessiné sur ma carte.

Au premier abord, l’endroit parait tout ce qu’il y a de plus normal contrairement aux terres que je viens de parcourir. Je note cependant que la végétation change assez brusquement avec la disparition des Houx bien colorés que j’avais trouvé dans le Fordirith.

Quelques heures de marche plus tard, j’arrive à l’orée d’un nouveau bosquet.

Ces arbres semblent malades, comme s’ils étaient contaminés depuis la racine. Le sentiment d’effroi que provoque ce bosquet est palpable.

Le ciel se couvre d’une manière pas très naturelle. J’entends au loin des cris et des bruits de sabots. Pris de panique, je quitte précipitamment le bosquet en direction de l’est.

Le ciel reprend aussitôt sa couleur naturelle et les nuages disparaissent petit à petit. Un phénomène étonnant que je crois déjà avoir vécu…
Ma mémoire me fait défaut… Une histoire de sorcière et de chèvres…

A l’est, les houx sont de retour dans les plaines et j’apprécie énormément la vue des cimes enneigées des Monts Brumeux au loin.

Mon rythme cardiaque retrouve peu à peu sa vitesse de croisière et ma mémoire semble s’améliorer. Chèvres, sorcière, esprits…

GWYLLION ! C’est bien ça… Ce bosquet que je viens de traverser est celui de la sorcière et de ses esprits ! Voilà qui explique à merveille pourquoi les elfes ont indiqués un danger sur la carte à cet endroit là !

Je me demande d’ailleurs si la sorcière n’est pas aussi responsable de toutes ces choses étranges dans le marais de Cors Madfall. La disparition des Lézards, la rivière qui ne coule plus, le marais asséché, serait-elle responsable de tout cela ?

Une question que je n’ai aucune envie d’aller lui poser ! Loin au sud-est, je distingue la Combe de Thror et la cime du Pic de Nar. La bibliothèque des nains de Zudrugund contient peut-être un livre qui pourra m’informer un peu plus sur ce marais disparu de Cors Madfall.

Je ne perds rien à essayer, dans tous les cas. Alors, direction les montagnes !


Voilà qui conclu cette aventure en 3 parties aux abords du marais de Cors Madfall, entre Eregion et Enedwaith.

NOTE: Cette aventure pourrait être poursuivie par le passage du Pied du Pic, au sud.

Retrouvez toutes les photos inédites (un GRAND nombre!) sur l’album dédié.

Alors, des idées sur l’histoire de cette région oubliée ?

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :