La route sous la forêt (3/3)

Conclusion de ce voyage au milieu des arbres de Fangorn ! 


Nous terminons aujourd’hui une aventure commencée sous le soleil du Grand Fleuve. Parti non loin de Stangarde, nous avions découvert l’envers du décor du Bois Blanc et de la frontière nord des Landes Farouches.

Lors de la deuxième partie, nous nous étions arrêtés à l’Ouest du Bois Blanc, non loin d’un repaire orque. Voyons aujourd’hui ce que nous cache encore la forêt de Fangorn.


Une seule forêt, plusieurs ambiances… C’est le programme de la suite de mon aventure. Après avoir contourné le camp orque à l’extrémité Ouest des Landes Farouches, je poursuis mon voyage vers le sud, en direction du coeur de la forêt de Fangorn.

Objectif numéro 1: quitter le froid ambiant du Bois Blanc. Non pas que je n’aime pas la neige, loin de là, mais je commence à avoir les pieds mouillés.

Dans ce cadre assez sympathique de forêt enneigée, le silence règne. Pas d’animaux, pas d’Ents, et même pas un orque ou deux avec qui engager le combat pour tenter de se réchauffer.

La brume qui entoure généralement le Bois Blanc disparaît, puis réapparaît sans aucune logique, laissant parfois le soleil venir réchauffer un peu mon visage gelé. La forêt est dense à cet endroit, et il est parfois difficile de retrouver son chemin…

Du haut de la montagne, je tente d’apercevoir au nord l’Ouest des Landes Farouches mais la brume fait de nouveau son apparition. Me bloquant certainement une vue sublime sur le Bois Blanc.

Je quitte donc les Landes en direction du sud et de la lisière de Fangorn. La neige commence à se faire un peu plus rare par endroit.

Le manteau neigeux qui recouvre le sol n’est pas assez épais pour cacher la verdure qui y pousse. La température commence légèrement à remonter au fur et à mesure que je descends la montagne vers le sud.

Entre les arbres, je distingue au loin ce qui pourrait bien ressembler à un Fangorn sans manteau neigeux…

La forêt de Fangorn, version toute verte ! Voilà ce que je recherche ! Vue d’en haut, je réalise à quel point cette forêt est géante…

… et maléfique ! En m’approchant un petit peu de la falaise, je me retrouve soudainement pris dans un brouillard épais et sombre.

J’ai l’impression que la nuit est tombée alors qu’il n’est pas encore midi ! J’avance prudemment au milieu des derniers arbres enneigés de Fangorn.

Il s’agit certainement de l’endroit le plus bizarre de la forêt. Mêlant arbres enneigés et arbres bien verts.

Au sol, la neige disparaît peu à peu laissant place à un tapis de feuilles.

Ma route vers le sud se poursuit dans une pénombre sans nom…

Quelque chose bouge un peu plus bas. Un arbre ? Un orque ?

Le Coeur Noir, c’est comme ça qu’ils appellent cet endroit et avec ce brouillard sombre qui m’entoure, j’ai maintenant saisi l’essence même de ce nom.

Depuis mon départ au Grand Fleuve, on peut dire que j’en aurai vu de toutes les couleurs, sous les arbres de Fangorn…


Voilà qui conclus donc ce voyage sous la forêt. Retrouvez dès à présent toutes les photos inédites sur la page des Landes Farouches.

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :