La route sous la forêt (2/3)

 

Nous poursuivons aujourd’hui une aventure le long des sentiers inconnus de Fangorn…


Nous avions commencé la semaine dernière un voyage un peu particulier: la traversée de Fangorn en partant du Grand Fleuve et en contournant les Landes Farouches.

La première étape consistait à passer des plaines au sud de Stangarde aux montagnes enneigées des Landes. Reprenons donc l’aventure là où nous l’avions laissée !


Une route bloquée par des gros blocs de neige, c’est là que nous avions stoppé la balade lors de la première partie.

La route étant aussi impraticable au nord, je continue donc ma route vers l’Ouest, en direction des montagnes et de Fangorn.

Le spectacle est toujours aussi beau, à la frontière entre le Bois Blanc et la clairière des Ents. D’un côté, un paysage enneigé, de l’autre, une forêt verdoyante et humide.

Les branches vertes se mêlent aux branches recouvertes de neige… une chose que l’on aperçoit rarement en Terre du Milieu.

Ce voyage sous les arbres de Fangorn n’est certainement pas celui qui offre les plus beaux panoramas, mais c’est un passage que j’affectionne tout particulièrement. La beauté du paysage, de la forêt et de ces endroits tantôt verdoyants tantôt enneigés est à couper le souffle.

En passant au nord de Rochemur, je distingue une petite route cachée entre les arbres…

Ce chemin mène tout droit vers la Clairière des Ents, dans le Grand Fleuve. Les rayons de soleil traversant les arbres donnent une impression assez tropicale à cette partie de la forêt, vous ne trouvez pas ?

Un méchant mur invisible me bloque le passage plus au nord. Demi-tour, direction le Bois Blanc, donc…

J’ai toujours admiré cette région, le Bois Blanc… Les arbres enneigés, le côté forêt dense où l’on se perd volontiers…

Vu d’un peu plus haut, l’endroit est vraiment sublime.

En contournant le bois, les arbres aux feuilles vertes se font de plus en plus rares le long de ma route.

Jusqu’à complètement disparaître. Il s’agit du dernier arbre verdoyant visible le plus à l’ouest du Bois Blanc.

La brume qui règne sur cette partie des Landes Farouches apparaît soudainement alors que je me rapproche de Drû Vadokan.

Nous sommes encore en plein jour et pourtant j’ai l’impression que la nuit est tombée en une seconde ! Ceci dit, je ne suis pas contre ce côté sombre et bleuté qui donne un aspect assez étouffant à la forêt.

En contournant le mur invisible en face de moi, me voilà de l’autre côté du camp ennemi. Si les Ents décident d’attaquer, ils n’ont qu’à passer par là, le chemin est on ne peut plus discret !

Alors que je contourne le camp en direction du sud, la brume disparaît aussi soudainement qu’elle est apparue. Quand je vous dit que cette région est magique

La forêt de Fangorn me tend maintenant les bras, droit devant.
En direction du sud, j’irais, et si tout ce passe bien, je rencontrerai peut-être des Ents. Qui sais…

A suivre…


Pour la suite de cette aventure, c’est par ici.

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :