Je vous ai déjà dit que j’étais à moitié claustrophobe ?


Et bien oui ! Pour des questions de roleplay, j’ai décidé que mon nain serait claustrophobe. Étrange non ? Surtout pour un type barbu à hauteur modérée.

Alors imaginez que lors de mon leveling, j’arrive tranquillement dans la région glacée du Forochel, et je découvre après avoir fait la première ville qu’on me force à passer par une crevasse qui mène à un tunnel creusé dans la glace : Jä-Reitti.

Heureusement, le nain à plus d’un tour dans son sac !


Me voilà donc bloqué devant cette crevasse glacée. Impossible que j’aille m’enterrer dans ce tunnel. Je vais donc devoir trouver un moyen de contourner le problème afin de pouvoir atteindre la baie de Forochel.

Puisque je ne souhaites pas passer “dessous”, je vais évidement devoir passer par dessus !

Vous aussi vous avez toujours rêvés de voir à quoi ressemblait ce long couloir depuis les hauteurs ? Ah… Non ?

Je compte donc bien faire d’une pierre deux coups : traverser sans effrayer mon nain claustro’, et satisfaire ma curiosité maladive.

Me voilà donc parti pour contourner la faille. Au premier coup d’oeil, ce couloir ressemble… à un couloir, en fait !

En regardant les alentours, je devine que l’endroit n’est pas très peuplé. De la neige à perte de vue et rien d’autre !

Afin de ne pas me perdre dans cette plaine enneigée, j’opte pour la technique classique qui consiste à suivre de loin la route officielle.

De temps en temps, je suis contraint de contourner une arrête qui s’écarte un peu du chemin principal mais la route est plutôt tranquille.

Rapidement, je perds tout sens de l’orientation. Je ne sais même plus si je suis dans le bon sens !

Comme dans un labyrinthe, je décide de garder le couloir sur ma droite afin de ne pas me perdre.

Je me demande si ces installations ont une fonction contre les coulées de neige…

La première partie de ce voyage se termine doucement. Notez que j’aurais pu prendre la route principale puisque – pour le moment – celle-ci n’est pas couverte…

Au bout de la route, j’entrevois le tunnel qui effraie tant mon petit nain de campagne.

Une arrête s’écarte en direction du sud sur des kilomètres. Pas de pont pour traverser, je décide donc d’attaquer le problème de face et de traverser ce couloir.

Je traverse donc, passant derrière un spot de macabras.

Encore un petit effort et je serais sur le toit du tunnel !

Pour la première fois sur cette aventure, je suis contraint désormais de ressortir mon matériel d’escalade…

Une ascension rapide puisque je suis déjà sur les sommets. En jetant un regard en arrière, j’essaie de deviner où se trouve le village de Kauppa-kohta… Sans succès…

Vu d’en haut, ce couloir me parait bien peu accueillant et je ne suis pas malheureux d’être passé par les plaines enneigées qui l’entourent.

Allez, c’est parti ! Allons découvrir ce que cache le toit du tunnel !

A première vue, j’ai peur ! Mon nain est claustro’, ok. Mais il n’est pas non plus rassuré à l’idée d’arpenter une plaine sans sol !

Bon, en fait, visiblement, ce sol est palpable ! Chouette, je vais pouvoir avancer un peu !

La deuxième partie de cette aventure, c’est un monde de l’irréel. Une troisième dimension où le sentiment d’être perdu s’accentue chaque seconde.

Encore plus lorsque la brume tombe soudainement et qu’il fait “tout noir” (ta …) en plein jour !

J’ai longtemps cru que je ne rentrerais jamais vivant de cette aventure.

Rapidement, l’envie de trouver la sortie est devenue ma seule priorité, chassant au passage toute curiosité de ma part.

Et c’est ainsi que, par je ne sais quel miracle, je me suis retrouvé à la sortie du tunnel quelques minutes plus tard.

Vite, une bonne pinte pour me remettre de mes émotions ! Mon pauvre nain en est encore tout secoué.

Vous souhaitez poursuivre l’aventure en direction du nord ? Cliquez-ici.
Vous préférez poursuivre vers le sud ? Alors, par ici.


Et voilà qui conclu cette aventure sur les hauteurs de ce couloir glacé. Je pensais que les plaines enneigées seraient ma seule découverte et finalement, la troisième dimension l’a emportée !

L’album et ses 50 photos inédites est à découvrir ici.

A bientôt,

~Yao

One Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.