C’est le retour du printemps, mais pas pour tout le monde !


Une découverte récente, et voilà que je vous propose de nouveau d’embarquer avec moi pour une aventure neigeuse au Forochel. 

En regardant les différents voyages que je vous ai proposés dans cette région, il m’est apparu qu’il ne me restait plus beaucoup d’endroits à visiter. C’est donc aujourd’hui que je vous propose de flirter avec la route qui, techniquement, serait censée nous emmener en Angmar.

A vos raquettes !


Matériel réuni, c’est encore une fois à l’aurore que je débute mon aventure pour les sommets inexplorés du Forochel.

Je quitte donc le village de Pynti-Peldot pour grimper les montagnes à l’Est, en direction du Forodwaith.

Je trouve rapidement l’endroit idéal pour escalader la montagne en face de la colline solitaire de Karhu-Leiri.

A l’est débute une grande étendue neigeuse et désertique qui s’étend sur des kilomètres à la ronde.

Au nord-est, derrière les plaines enneigées qui servent à la pratique du ski dans cette région, j’admire les sommets que je compte bien atteindre d’ici la fin de cette aventure.

Mais avant de grimper encore plus haut, profitons donc du lever de soleil sur cette sublime baie de Forochel.

Heureusement que le Titanic n’est pas passé ici, les icebergs dont d’une sacrée taille dans le coin !

Après m’être délecté de la vue sur la baie, j’enfile mes skis et reprends ma route en direction des montagnes.

La neige est poudreuse à souhaits dans cette région et je me régale, sportivement parlant. De temps en temps, je fais une pause pour admirer le paysage et ici mon regard se tourne vers la capitale de cette région : Sûri-kylä, que je distingue au loin.

Quelques heures après mon départ, le soleil est définitivement levé et la température grimpe à hauteur de -25° ! La chance !

Doucement, je progresse et les sommets se rapprochent.

Devant moi, au fond de la vallée, se trouve la route qui mène au Mur de Fer.

Cette route, pour les connaisseurs de la Terre du Milieu, est censée ensuite traverser le Forodwaith pour terminer en Angmar.

L’endroit est assez mal fréquenté pour celles et ceux qui ont eu le courage d’emprunter le chemin. Dès le début, vous faites face à des Angmarins peux accueillants.

Ohhh la jolie stalagmite de glace ! Allez, un dernier regard sur la baie et ensuite, j’attaque la grimpette !

Je déchausse mes skis pour les remplacer par des raquettes, beaucoup plus efficaces sur ces pentes enneigées.

Le premier avant-poste du Mur de Fer est là, gardé par les Angmarins venus d’Angmar.

Au fond de la vallée, je distingue les premiers monuments de la base du Mur censé protéger l’entrée vers l’Angmar.

Cette fois-ci, plus le choix, il va falloir troquer les raquettes pour du matériel d’escalade.

Si je veux poursuivre l’aventure sans tomber dans la vallée, ma première étape sera de trouver le moyen de passer cet énorme stalagmite de glace !

Je range mes raquettes, mange un morceau, et me prépare à une ascension digne des plus grandes…

A suivre…


Voilà pour cette première partie de cette longue aventure au Forochel. 

La suite par ici !

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.