À travers champs (2/2)

Tous les raccourcis ont une fin …


Suite et fin de notre aventure entre les Hauts du Nord et l’Evendim (si vous avez manqué le départ, c’est par ici !).

Après avoir quitté Pont-à-Tréteaux en grimpant sur le plateau interdit, à l’Ouest de la ville, nous nous étions arrêtés au beau milieu des Champs de Fornost. Aujourd’hui, nous terminons ce chemin hors-map en continuant toujours plus vers l’Evendim.
Jusqu’où irons nous ?


Je m’étais arrêté à la tombée de la nuit, pensant à juste titre qu’il ne serait pas prudent de progresser au sud des Champs de Fornost une fois la nuit tombée. 

Au petit matin, et à ma plus grande surprise, je découvre que le soleil a beaucoup de mal à éclairer ces champs.

J’ai beau être largement au dessus de la plaine remplie d’esprits maléfiques, j’ai quand même un peu la frousse…

Le soleil commence à pointer le bout de son nez, à l’Est, mais la colline qui me sépare de Pont-à-Tréteaux l’empêche certainement de montrer toute sa puissance.

Au fur et à mesure de ma progression, je dois me rendre à l’évidence : quelque chose de plus maléfique empêche l’astre d’éclairer ma route.

Après quelques recherches, je découvre que je suis à proximité de la forteresse abandonnée de Tham Lorn. Est-ce là la source de toute cette noirceur ?

L’ombre semble s’étendre jusqu’en Evendim.

Le seul bon point de la matinée est que j’aperçois désormais les tours et statues de la région des Rois. Le chemin parcouru jusqu’ici était plutôt tranquille, espérons qu’il le restera !

A ma grande surprise, je suis inconsciemment attiré par la forteresse maudite. Est-ce là un piège ?

Ombres et ossements se succèdent dans ce tombeau à ciel ouvert. Je me ressaisi peu à peu, pas question de traîner dans le coin !

J’évite donc soigneusement de m’approcher et je décide de contourner l’endroit en passant par les toits de la cité.

Tiens donc ! Je découvre lors de ma fuite ce squelette niché sur les toits inaccessibles de Tham Lorn. Est-ce le cadavre d’un précédent explorateur ? Est-ce un avertissement ?

Pris de panique à la vue du cadavre, je prends la fuite. Adieu citée malfaisante, il est temps de passer dans une région un peu plus éclairée…

J’atteins enfin la frontière entre les Hauts du Nord et l’Evendim. Le poste de garde me semble peu gardé, et j’espère ne pas avoir été suivi par les fantômes qui rodent dans les champs de Fornost.

Rapidement, le ciel commence à se découvrir, les nuages prennent un peu de couleur.

La végétation n’a pas bougé d’un poil depuis mon départ. Toujours ces arbres blancs sordides mais qui, sous un soleil naissant, offrent une vision plus agréable.

Evendim, me voilà ! Je passe désormais au dessus des ruines de la cité d’Ost Heryn.

Encore un petit effort, et le soleil brillera sur le Parth Aduial.

Eh ! Mais cet arbre est là pour moi, non ? Un arbre nu en forme de “Y”, pour “Yao” ?

Trêve de plaisanterie, l’objectif de départ est atteint : parvenir en Evendim sans traverser directement les Champs de Fornost.

J’aperçois juste en dessous les rives du Brandevin. Il est temps d’aller saluer la statue du Carrefour du Roi que je distingue un peu plus loin.

Mission accomplie, désormais, j’éviterai soigneusement les ombres de Fornost !

Vous l’avez deviné, mais je suis en fait bloqué par un mur invisible qui m’empêche de poursuivre l’aventure en direction du sud et de rejoindre ainsi le passage des rives du Brandevin.  


C’est donc ici que se termine ce voyage. Sauf découverte future, il s’agit du dernier sur la montagne qui sépare l’Evendim, le Pays de Bree et les Hauts du Nord.

Les photos inédites de cette aventure (une 30aine) sont en ligne sur l’album photo dédié.

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :