Le passage vers la Mine

Vous souhaitez éviter les contrôles aux douanes ? Venez donc !


L’accès aux Mines de la Moria en jeu depuis l’Ouest est assez particulier puisque vous devez passer le point de téléportation situé à Echad Dunann, en Eregion.

Payer un tribut aux nains pour avoir accès à leurs mines ? Jamais de la vie. C’est pourquoi je vous présente aujourd’hui la route préférée de l’Explorateur pour filer droit vers les Portes de Durin sans passer par le portail.


Alors, alors, où commençons nous ?
Après quelques mois de recherches intensives, j’ai enfin trouvé le moyen de passer ce fichu portail afin d’accéder aux portes de la Moria sans faire les quêtes.

Hélas, le point de départ est compliqué, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne vous partage pas ce passage en mode “Point-de-Vue”.


L’aventure débute donc a quelques centaines de mètres au dessus des terres autorisées, avec une jolie vue sur le Col du Rubicorne.
Pour être plus précis, je me situe en fait au dessus de l’entrée de Minas Elendur (mais si, vous savez, ce labyrinthe géant en mode ruines elfiques où il faut sauver un nain!).

Juste au dessus de moi, sur la droite, vous apercevez d’ailleurs un bout de ruine elfique que je n’ai malheureusement pas réussi à atteindre. Il s’agit bien évidemment d’un morceau trompe l’oeil, juste là pour faire croire au joueur que Minas Elendur est bien dans le coin au moment où nous sommes téléportés en instance dans un coin d’une autre map.

La montagne sur laquelle je me suis glissé m’offre très rapidement de sublimes vues sur une de mes régions préférées : l’Eregion et ses arbres colorés !

Je quittes désormais la route du Rubicorne pour filer en direction du sud, vers les portes de la Moria, sur une colline souvent pierreuse…

… et d’autres fois verdoyante.

Adieu donc, Rubicorne infranchissable ! Car si l’histoire dira que l’équipe de Gandalf fut repoussée par la tempête provoquée par Saroumane, je peux vous certifier que ce n’est pas une tempête que le vieillard a lancé sur la Communauté. Il s’agit en fait d’une tempête de murs invisibles ! Croyez-moi, le magicien blanc a bien travaillé là-haut pour le coup.

Revenons à nos moutons, et profitons un peu du soleil qui chauffe doucement l’Eregion. Echad Mirobel se laisserait presque apprécier à l’horizon.

Je pourrais rester des heures sur cette colline, à apprécier les couleurs et les paysages de l’Eregion.

Houlà, mais la nuit ne vas pas tarder ! Il est temps de laisser la Colline Brulée derrière moi. GO !

Au galop, j’arrive rapidement sur les hauteurs d’Echad Dunann, passage obligatoire des voyageurs qui font route vers les Mines.

La Sirannon est toujours asséchée, en même temps, je me suis toujours dit que cette porte de pierre ne devait pas aider à la circulation de l’eau. Depuis les hauteurs, j’aurais au moins l’avantage de ne pas avoir à marchander avec le nain qui garde la porte d’entrée, et c’est un gain de temps inestimable !

La colline, de l’autre côté, ne vous rappelle pas quelque chose ? Un petit effort, rappelez-vous, nous avions déjà effectué un long voyage de l’autre côté…

Je passe sur le barrage de pierres et me retrouve désormais dans la zone des Murs de la Moria.

Ça y est, je reconnais désormais la route, plus bas, ainsi que le lit sec de la Sirannon.

Eh bien ma foi, voilà un peu de grimpette pour me dégourdir les jambes !

La route serpente désormais à mes pieds, passant au milieu des collines et des falaises qui forment les murs de la Moria.

En parlant de Moria, il semblerait que je sois parvenu à ma destination. Un peu plus loin, je devine la porte sous ces gros monticules de pierres. Oh, j’aurais aimé pouvoir poursuivre un peu plus en hauteur, hélas, Saroumane a aussi du ajouter quelques murs invisibles dans le coin, juste pour m’embêter j’en suis sûr…

Il ne me reste plus qu’à trouver un chemin pour descendre, une habitude.


Et voilà pour cette aventure au Nord des Murs de la Moria. Un voyage assez frustrant, à cause des murs invisibles, mais une aventure qui m’aura permis de m’offrir quelques vues sublimes de la région, vous ne trouvez-pas ?

Pour les photos inédites, c’est sur l’album dédié !

A bientôt,

~Yao

One thought on “Le passage vers la Mine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :