Le Pic d’Argent

Loin au dessus de la Moria…


Les aventures hors-mappesques dans les confins de la Moria sont assez rare pour être honnête. Mais la Moria, ce n’est pas seulement une caverne géante, ce n’est pas uniquement la mine que nous connaissons tous. C’est aussi un sommet et un escalier infini.

Aujourd’hui, je vous propose donc de tenter de nous échapper du sommet enneigé de la Moria.


Zirakzigil pour les Nains, Celebdil pour les Elfes ou encore le Pic d’Argent pour les hommes… Tant de noms pour désigner ce sommet des Monts Brumeux où siège la plus haute Tour de Durin, accessible par le Grand Escalier de la Moria. C’est en haut de cette montagne que ce cher Gandalf terrassa le Balrog qui l’avait pris pour cible sur le pont de Khazad-Dum.

Débarrassé du Balrog, je décide donc d’aller faire un tour sur les hauteurs de la Moria. Après quelques minutes d’exploration, je décide de tenter mon aventure hors de la zone délimitée par le jeu.

C’est ce qui s’appelle littéralement “prendre la porte”, non ? Pour celles et ceux qui n’auraient pas reconnu l’endroit, je me trouve à l’intérieur de la porte menant à l’instance des Miroirs de Lumu-Nar, au nord de Zirakzigil.

Bon, c’est bien beau de faire le malin, mais il me faut trouver un moyen de sortie maintenant…

Après quelques sauts précis, je me retrouve rapidement au nord de la région autorisée. Pour celles et ceux qui auraient déjà tenté l’aventure, si vous tombez depuis le précipice au nord, c’est la mort assurée !

Bien dommage d’ailleurs, puisque la partie nord du précipice me parait fort intéressante vue d’ici !

C’est donc avec grande prudence que je contourne la montagne afin d’accéder à l’arrête au nord-est.

Un petit peu d’escalade et je me retrouve désormais sur les hauteurs. Vu d’ici, pas étonnant que le Balrog ait souffert de la chute !

De la neige plein les bottes, mais je poursuis mon voyage, direction le sud désormais et les abords de la Tour de Durin.

Est-ce Gandalf qui a envoyé en l’air ces gros morceaux de tour ?

Je grimpe encore un peu tout en faisant attention à ne pas trop m’appuyer sur ces débris qui me semblent être à deux doigts de tomber encore un peu plus bas.

Hop ! Petite pause pour reprendre mon souffle. L’ascension n’est pas des plus aisées.

 

Je domine à présent la crevasse brisée, à l’extrémité sud de la région offerte en jeu. Je devrais pouvoir apercevoir la Tour de Durin, quelque part au milieu de cette tempête de neige.

Tiens, encore des débris… Décidément, quand Gandalf s’énerve c’est pas beau à voir !

Repérée, enfin ! La Tour de Durin se dresse bien en hauteur, sur la plus haute cime du Celebdil. Le magicien en a détruit une bonne partie ceci dit, je ne sais pas ce qui reste de la tour à l’heure actuelle et malheureusement, à la vue de cette falaise, mes qualités de grimpeur s’arrêtent ici.

Bon, ce n’est pas pour autant la fin du voyage, hein ! Puisque je suis tout en haut, autant prendre une autre sortie…

Et si nous partions vers l’Est ?

Alors, qu’est-ce que j’ai à l’Est… Hmm… Un autre sommet enneigé, beaucoup de neige en général et pas grand chose à se mettre sous la dent.

Ah si tiens ! Un morceau tout vert pas très académique ! Allons voir ça.

Je sors ma luge et descend de la montagne à toute vitesse. Rapidement, je découvre que le petit bout de verdure aperçu plus haut est en faite une grande plaine cachée.

Au bout de cette plaine, un petit passage est possible entre les montagnes enneigées. Parfait, direction la Lothlorien ?

Vous vous en doutez, toutes les bonnes choses ont une fin, et surtout en terme d’exploration hors-map… C’est donc ici que je me retrouve bloqué, faisant face à un mur invisible m’empêchant d’aller enquiquiner dame Galadriel.

C’est d’ailleurs sûrement elle qui a fait installer ce mur, pour ne pas être embêtée par les nains…


Et voilà pour cette aventure à l’Est de Zirakzigil !

Retrouvez dès maintenant l’album complet de cette aventure (40 photos inédites).

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :