Le Mont d’Hautepierre

Une visite d’Hautepierre hors instance ? C’est parti !


Dans les Hauts du Nord, je vous propose aujourd’hui de découvrir le mont sur laquelle est bâti Hautepierre.

Après plusieurs aventures dans la région, Esteldin, Nan Amlung entre autre, je vous fait maintenant découvrir une ville que nous ne pouvons d’ordinaire voir qu’en instance.


C’est au petit matin que je démarre mon voyage sous la brume des Champs de Fornost.

La colline qui abrite Hautepierre est assez grande finalement, et je me demande bien ce qui s’y cache.

Devant moi, au sud, les prémices de Fornost et Ost Nuaran sous un brouillard épais.

La montagne est divisée en trois parties. La première, sur laquelle je me trouve à l’instant est un énorme plateau légèrement boisé, tourné vers le sud.

Au milieu de ce plateau, la brume disparaît pour laisser place à un ciel clair et ensoleillé. Les remparts de Fornost sont légèrement plus accueillant comme ceci !

Au sud est, le bois qui occupe la partie Nord d’Annundir s’étend dans la plaine. Les loups hurlent et malgré l’aspect, l’endroit est fort peu accueillant.

J’entre maintenant dans la seconde partie de la colline : celle qui abrite Hautepierre.

Après la brume de Fornost, j’ai maintenant affaire au soleil rougeoyant d’Hautepierre. Alors qu’il est à peine midi, j’ai l’impression que la nuit est tombée sur la cité de pierre.

L’intérieur de la ville est en tout point semblable à celle traversée en instance, ennemis en moins. Au abords de la cité, on trouve néanmoins quelques endroits intéressants. Ici, j’ai l’impression que quelques portes ont été oubliées…

Les architectes sont à priori les mêmes qu’au Pays de Bree, ils maîtrisent les constructions en lévitations.

Malgré la noirceur des bâtiments, ce moulin est assez sympathique ! On me dit dans l’oreillette que chez D&Co du Milieu, on ne s’en plaindrait pas !

J’ai trouvé ici un habitant qui ne respectait pas le règlement de la ville et s’était octroyé le droit de peindre ses murs en blancs…

Le balcon de l’Hotel de Ville est plutôt accueillant. La ville étant déserte, je pense que je vais m’octroyer le droit de résider ici dorénavant. Il y a assez de place pour tout le monde ceci dit, n’hésitez pas à me faire parvenir votre demande de logement…

Lesud de la cité ne bénéficie pas du soleil rouge, et c’est tant mieux ! (les loyers sont plus chers ceci dit…)

Je reprends maintenant la route en direction du sud et des fermes d’Annundir.

La troisième et dernière partie de cette montagne est à nouveau un plateau. Beaucoup plus grand que le premier et sous un ciel clair et magnifique.

Ici, on ne se lasse pas d’admirer Fornost et ses champs sous le soleil.

Les ruines de Minas Vrûn sont tout simplement sublimes vues d’ici !

Si vous tentez de vous échapper par le nord, sachez que la brume de Fornost reviendra. Livre à vous ensuite d’aller explorer les ruines Arnoriennes de ce pays ou de tenter l’aventure en direction de Fornost.


Les photos inédites (+80) sont disponibles sur la page des Hauts du Nord et/ou sur l’album concerné.

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :