La Trouée dévastée (2/2)

L’aventure dans la version après-guerre de la Trouée du Rohan continue !


Suite et fin de notre voyage dans la Trouée du Rohan, version après guerre.

A l’Ouest de la carte du Rohan, nous avions commencé hier à arpenter les plaines et collines désertes de cette région au sud de l’Isengard.
Le voyage continue aujourd’hui avec la montagne au sud de l’Isen.


Je reprends donc ma petite balade pluvieuse. Ayant tout juste traversé le fleuve, je suis de toute façon déjà bien assez mouillé pour me soucier de la pluie…

Ce sentiment de “fin du monde” est assez présent si l’on regarde vers la fin du fleuve… Celui-ci semble s’arrêter brusquement quelques centaines de mètres plus loin.

Ne pouvant progresser plus à l’Ouest, je tente donc ma chance au sud et commence à gravir la montagne.

Le Gué de l’Isen s’éloigne mais je distingue encore au loin les feux et la fumée qui envahissent aujourd’hui cette région.

Le nuage noir sera d’ailleurs visible sur une bonne partie du voyage. Malgré tout celui ci sera assez pratique pour m’aider à me repérer dans cette forêt dense…

Une forêt d’ailleurs bien différente que celle que j’ai pu découvrir autrefois, avant les ravages de la guerre. Cette partie de la montagne était autrefois bien fleurie…

Où sont passées les fleurs ? Je ne sais pas, mais la neige fait son apparition sur les hauteurs et il me semble que ce n’était pas le cas dans la version Eriador de ce pays.

Bloqué par un nouveau mur invisible au sud, je ne peux hélas fouler ce manteau neigeux aux pieds des Montagnes Blanches.

La montagne sur laquelle je me trouve est assez géante. Je me promène en forêt depuis maintenant de longues minutes. Malheureusement, je n’ai pas grand chose de fou à vous montrer ici, les arbres se succèdent sur ce sol vierge de toute fleurs ou herbes.

C’est donc vers l’Est que je me tourne désormais. Les champs de l’Ouestfolde sont visibles au loin et je vais tenter de m’en approcher un peu plus.

Les derniers survivants de la main blanche ont trouvés refuge dans les montagnes entourant les Gués de l’Isen.

Le refuge d’Erkenbrand n’est pas très loin d’ici mais une légion d’orques et d’hommes du pays de Dun nous séparent.

Je repasse sous la forêt en prenant la direction du sud-est, espérant trouver refuge auprès des hommes de la marche et non de la vermine orque…

C’est donc vers le Gouffre de Helm que ce termine mon aventure de ce côté de la montagne. Un moyen détourné pour faire le tour du Gué de l’Isen sans passer par la porte principale du Rohan et éviter ainsi de mauvaises rencontres, c’est toujours ça de pris !

Sur le Rocher, on doit être en train de fêter la victoire, et il est hors de question que cela se fasse sans moi ! Au revoir…


Plus de photos de ce voyage sur l’album dédié. 

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :