Le véritable Roi du Rohan

Un voyage qui ne va pas plaire à tout le monde …


Nouvelle aventure entre Pays de Dun et Trouée du Rohan aujourd’hui !

Déjà aperçue lors de ma balade précédente dans la région (voir ici), la faille de Wulf sera notre principal intérêt du jour !
L’endroit est presque inutilisé en jeu, et c’est bien dommage car il renferme de nombreux secrets.

Ajoutez à ça quelques vues sublimes sur le pays de Dun et la Trouée du Rohan, et vous avez une nouvelle aventure hors-map!


« J’ai reçu une lettre,
Il y a un mois, peut-être.
Arrivée par erreur,
Maladresse de facteur … »

Oui ! J’ai reçu une lettre. Et croyez moi, ce que j’y ai appris m’a fait froid dans le dos !

Lors d’un voyage au sud de Galtrev, dans le pays de Dun, j’ai fait la rencontre d’un Dulendings. Cet homme (que nous appellerons “Pierre” pour préserver l’anonymat) m’a offert un parchemin très ancien, gardé secret durant des centaines d’années, et qui avait pour titre “Le Faux Roi du Rohan”.

Après quelques recherches dans les archives du cyber-café de Galtrev, j’ai fait une découverte surprenante !

Théoden n’aurais jamais du accéder au trône.

J’ai toujours adoré grimper sur les montagnes du pays de Dun. Des vues sublimes dans cette région sans Roi officiel, et pour cause ! Le Roi de Dun fut assassiné lâchement par des traîtres venus de Dunharrow ! Un scandale politique dont je mesure l’ampleur aujourd’hui.

La découverte de ce parchemin perdu, de son contenu, et des informations que j’ai eu la chance d’obtenir ici et là, m’amène aujourd’hui à essayer de pénétrer dans la Faille de Wulf.

L’accès à ce camp étant très surveillé, je décide encore une fois de prendre un chemin détourné. Une route secrète indiquée par “Pierre” et qui me permettra, depuis les montagnes du sud du pays de Dun, d’accéder à la ville.

C’est donc sur la montagne au sud du Carreglyn que débute mon aventure vers la vérité ! Tout en admirant la vue du village sauvage de Cuvnerth, j’essaie de remettre en ordre dans ma tête toutes les informations que j’ai obtenues.

Il y a longtemps, un des seigneurs de La Marche, Freca, gouvernait sur une partie de ces terres.

Afin de s’assurer que la paix règne pour les années à venir Freca proposa à Helm, un mariage entre leurs deux enfants, pour le plus grand bonheur de tout le Rohan !

Helm refusa l’accord si gentiment proposé par Freca, et fit abattre ce dernier. Quel toupet celui là !

Voilà qui a tendance à me faire enrager, alors que je traverse les montagnes en direction de la Trouée du Rohan, terre du défunt Freca.

Le fils de Freca, Wulf, fut poursuivi et chassé des terres du Rohan par les hommes de Helm.
D’une grande gentillesse, travailleur et serviable, Wulf trouva refuge dans la Trouée du Rohan, à l’embouchure de l’Isen et de la Lefnui.

Abandonné par son peuple et expulsé de son pays pour une faute qu’il n’avait pas commise, il tenta alors de reconstruire sa vie dans le Pays de Dun.
Les années passèrent, et les hommes de Dun lui offrirent la couronne.
Wulf, Roi de Dun.

Les sommets, voilà ce qu’avait atteint le seigneur Wulf. Chassé, bafoué, renié, il avait réussi ce que nul n’aurait pu prédire: réunir le peuple de Dun sous une seule et même bannière.
Et tout cela, sans même l’usage de la force !

C’est donc en ce lieu chargé d’histoire que je vais en pèlerinage aujourd’hui, la faille de Wulf !

En atteignant ce village reclus, j’espère pouvoir témoigner aux disciples de Wulf toute mon affection pour leur défunt Roi.

La Faille de Wulf… Oui, la “Faille” ! Car il y en a bien une.

Le Roi de Dun fut trahis par sa plus grande qualité : la générosité !
Ne supportant pas la guerre, il mit tout en oeuvre pour que les batailles entre les différents pays cessent. Lorsqu’il apprit, par une nuit d’automne que le Rohan était submergé à l’Est par les Orientaux et les Haradrims , le Roi – pas rancunier – décida de partir prêter main forte au Rohan.

Lorsqu’il arriva à Edoras, il reçut un accueil nauséabond ! Vous le croyez, ça ?
Ce bon monsieur vient prêter main forte aux armées du Rohan et il est encore une fois chassé de son pays ?
Durant son séjour dans la capitale, il fut accusé de bien des choses : pillage de bière, cambriolage, revente illicite de téléphones volés et j’en passe ! Une honte.

Un matin, alors qu’il séjournait dans l’hôtel le plus miteux de la ville, le Roi Helm, assassin de son père, demanda à le rencontrer.
Wulf pris donc la route de Meduseld sans savoir qu’il s’agissait en fait d’un piège tendu par le Roi lui même…

En parlant de piège, j’espère que la route indiquée par “Pierre” est sûre… Cette petite vallée ne m’inspire pas confiance…

Visiblement, le chemin est le bon ! J’aperçois au sud la tour déjà visitée qui domine la faille depuis les montagnes.

En revanche, pour Wulf, le chemin vers le Chateau d’Or n’était pas aussi facile… Après avoir grimpé les marches qui précèdent la demeure du Roi de La Marche, il comprit rapidement qu’il aurait mieux fait de rester au chaud ce matin là.
Le Roi se tenait debout, devant l’entrée de Meduseld. Les gardes entourèrent soudainement Wulf, épées aux poings.
Helm l’accusa alors de tous les maux, et même d’avoir assassiné Haleth, le fils aîné du Roi !

Sans aucun pouvoir de défense, ni même droit à un jury populaire ou un avocat, Wulf fut jeté en prison pour un meurtre qu’il n’avait pas commis !

Cette nuit là le peuple d’Edoras – apprenant la nouvelle – sortie dans les rues, fourches à la main, afin de réclamer justice pour le Roi de Dun. Un soulèvement populaire qui provoqua deux nuits d’émeutes sanglantes dans les rues de la ville !

Malgré la présence de la garde Royale et l’utilisation de grenades de dispersion, Helm du se résoudre à fuir en direction du Gouffre.
(Le mec il s’appelle Helm, et il a un gouffre… C’est le Gouffre de Helm ! …)

Au troisième jour de la révolution d’Edoras (événement aujourd’hui rayé de l’histoire…), Wulf fut nommé Roi à la suite des premières élections jamais organisée dans le pays (57% des voix).

Nous voilà donc avec un Wulf, Roi élu du Rohan, Seigneur de la Marche, Roi du Pays de Dun, Comte de l’Estfolde, d’Apremont et de Papincourt !

Mais la trahison ne s’arrête pas là ! Ayant réussi à faire repartir l’économie du Rohan, Roi préféré des Rohirrims d’après un sondage IPSOS, Helm était toujours vivant. Et tant qu’un homme aussi mauvais et satanique que lui était vivant, Wulf ne pouvait pas trouver le repos.

C’est ainsi, qu’un soir de Printemps, Fréalaf et ses hommes pénétrèrent illicitement dans la ville endormie d’Edoras.
Helm étant mort de froid dans son gouffre, il avait confié la sordide tâche à son neveu d’assassiner sans aucune honte le Roi Chéri du Rohan.

Fréalaf « Bourse-molle » assassinat donc sans aucune noblesse le Roi Wulf et pris le pouvoir à la suite d’un coup d’état.

Depuis, les protégés de Wulf, son peuple, ses plus fidèles alliés, vivent reclus dans ce qu’on nomme aujourd’hui “La faille de Wulf”.

Un peuple on ne peut plus bizarre ceci dit, vous ne trouvez pas ?

Après les pixels des batailles épiques, je vous présente les dessins de la Faille de Wulf ! Magique, sublime, et magnifique. Les Pnj ne sont ici que des dessins, sans aucune 3D.

Les dessins se superposent et offrent parfois (surtout quand on regarde à l’intérieur) d’étranges visions !

 

C’est donc ainsi que se termine cette aventure dans les entrailles de la faille de Wulf. J’espère avoir réussi à rétablir la vérité à propos de la lignée des Rois du Rohan !

(Je sais que ça va plaire à Gamleth…)


Retrouvez la panoplie de photos bizarres et inédites sur la page de la Trouée du Rohan.

A bientôt,

~Yao

5 thoughts on “Le véritable Roi du Rohan

  • J’adore. C’est si joliment raconté. J’ai découvert ta plume grâce au calendrier de l’Avent de Kaels et je ne regrette en rien cette découverte. Beau boulot l’explo.

  • Gamleth va te tuer. Trèèèèèès lentement.

  • La vérité?!!?!?!! Et il ose appeler ça la vérité?! Mais ce n’est qu’un tissu de mensonge digne des plus grandes chaînes de TV ou de la propagande des plus abjectes dictatures!

    Je vais ici même vous rappeler les faits, rien que les faits. Dans un premier temps, je vous présenterai les faits historiques avant d’aborder dans une seconde partie la validité même des propos énoncés par “Pierre” (il aura au moins eu la dose suffisante d’intelligence – sûrement un réflexe de survie – de taire son identité parce que mensonges, rébellion, tentatives de renversement d’état, diffamation, ça peut aller loin).

    Donc les faits :
    – 2691 : Naissance de Helm fils de Gram (non pas celui des landes d’Etten, un autre)
    – Début du XXVIIIe siècle : premières incursions des Dunlendings au Rohan. Ils se montrent agressifs, violents, cruels et sans pitié.
    – 2710 : Prise de l’anneau de l’Isengard par les Dunlendings.
    – 2726 : Naissance de Fréalaf (neveu de Helm)
    – 2754 : Freca, après avoir mené de nombreuses colonnes infernales à travers l’Ouestfolde et dans le but évident mais non-avoué de monter dans l’échelle social et de prendre le pouvoir sur les Cavaliers du Rohan a l’outrecuidance de demander à Helm la main de sa fille pour son fils. Devant son refus, Freca proféra alors des menaces et des insultes que par pudeur et par respect des lecteurs de ce blog, je ne répéterai pas ici.
    – 2758 : Le fils de Freca, Wulf, en bon lâche et opportuniste, profita d’une attaque du Rohan à l’Est pour attaquer de son côté à l’Ouest, les Rohirrim submergés par le nombre se réfugient à Fort-le-Cor et à Dunharrow. Wulf s’emparent d’Edoras et met en place un régime dictatorial au profit des population du Pays de Dun et mènent une répression impitoyable contre les civils rohannais encore présents.
    – Courant 2759 : Rude hiver, décès de Helm et Hama. Fréalaf, légitime roi du Rohan, surprend Wulf (qui s’engraissent à Edoras) avec l’aide de la population. L’armée reprend du poil de la bête et les Dunlendings sont chassés du Rohan et de l’Isengard (même si sur coup, on s’est fait avoir en installant Saroumane qui par la suite fera de nouveaux appel aux Dunlendings).

    J’aimerais apporter maintenant un éclairage sur la légitimité d’un tel texte. Je vous rappellerai que les Dunlendings sont des populations rustres, et que leurs savoirs écrits sont inexistants et leurs savoirs orales limités, de tels écrits sont alors facilement falsifiables et peu vérifiable. De plus, la population dulendais n’est pas connu pour être fidèle et fiable, souvenez vous que face à Sauron ils n’ont pas hésité à trahir Isildur et qu’ils furent pour ça maudit et condamner à errer sous le Dwimorberg. Ce furent encore eux qui s’allièrent avec Saroumane par la suite. On a longtemps raconté que les Dunlendings avait été chassé de chez eux mais ils n’ont aucune légitimé à revendiqué cette terre, le Calernadhon a été offert par le Gondor suite au serment d’Eorl et Cirion. Cette terre nous appartient. Les Dulendings sont issus de l’Enedwaith et du Minhiriath et n’ont donc aucune aspiration à vivre sur les terres du Rohan.

    Et c’est pourquoi “Pierre” sera poursuivi (en plus des griefs indiqués ci-dessus) pour faux et usage des faux. Pour Yao, s’il reconnaît publiquement avoir été trompé et s’être trompé, je me chargerai en personne de négocier purement et simplement l’abandon de toutes les charges auprès de Théoden Roi.

    (Sources : SALAMON D., GIRAUDEAU D., 2006. Le livre de la Marche.
    TOLKIEN J.R.R., 1955. Le Seigneur des Anneaux
    TOLKIEN J.R.R., 1980. Contes et légendes inachevés. Tome 3)

  • Mwahaha, je n’en attendais pas moins venant de toi !

    Je fais dès a présent mettre Pierre sous surveillance rapprochée….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :