Enedwaith: Au nord de la vieille route (1/3)

Vous connaissez tous la vieille route n’est-ce pas ? Le chemin vert ? La vieille route du sud ? 


Aujourd’hui nous partons à l’exploration de l’Enedwaith, et plus particulièrement du nord de cette région, en suivant la Vieille route du Sud.
Pour rappel historique, cette route reliant Fornost à Pelargir n’est que partiellement praticable sur le jeu à l’heure actuelle.
Nous avions d’ailleurs perdu sa trace dans un passage précédent au pays de Bree.

En Enedwaith, la route est encore partiellement pavée. Elle s’arrête au nord derrière les barrières qui auraient pu nous mener à Tharbad et surtout, au pays de Bree.

Je pars donc à l’exploration, accompagné de ma fidèle correctrice (eh oui, mon orthographe n’est pas si bon que ça). J’en profite au passage pour remercier encore une fois Delbenneth d’accepter de se faire saigner les yeux par une lecture précoce de mes articles. 🙂


L’Enedwaith est vraiment une région magnifique. Les couleurs qui se succèdent, dans le style de l’Eregion, accompagnées des paysages vallonnés et fertiles de cette terre en font un endroit privilégié pour la randonnée sauvage.

Au pays de Bouc, on m’a souvent parlé dans ma jeunesse de l’histoire des Hobbits. Si ce que j’ai entendu est vrai, ils auraient séjourné un moment en Enedwaith avant de rejoindre la Comté. Je suis donc à la recherche de preuves historiques.

En me rendant sur les lieux de l’expédition, je croise Delbenneth, amie Dúnadan. Fortement à son aise avec les Hommes du Pays de Dun, qu’elle apprécie et qui le lui rendent bien, je lui propose de me tenir compagnie et de me servir d’interprète en cas de rencontre fortuite.

ScreenShot00019

Après quelques sauts, nous voilà sur les hauteurs, au nord de Chutebrises.

ScreenShot00012

D’ici la vue sur le nord de l’Enedwaith est tout simplement époustouflante. Mon amie me parle de ses récents déboires avec les Elfes de l’Eregion. Voyageuse dans l’âme, elle mène un style de vie assez nomade, en évitant le plus possible les longues-oreilles avec qui elle ne partage aucune valeur.

ScreenShot00006

En poursuivant plus au nord, nous arrivons à capter une vue lointaine d’Harndirion, une ruine Gondorienne située dans la combe de Thror.

ScreenShot00034

Echad Dagoras se laisse entrevoir au nord. Cette région, sauvage et colorée, est à l’image de Delbenneth.

ScreenShot00030

Toujours au nord, nous avons un premier aperçu d’Echad Mirobel entre les montagnes. La forêt qui débute en haut à gauche de cette photo me fait étrangement penser à celle qui se trouve aux alentours de Tham Mirdam.

ScreenShot00039

Nous passons sur les hauteurs de Lhe Lhechu, un camp d’hommes du pays de Dun. Je suis tenté d’envoyer quelques cailloux sur la tête de ces sauvages quand mon amie me retient le bras. Il ne serait pas bon de les provoquer selon elle.

ScreenShot00050

Les pauvres arbres semblent avoir été abandonnés au beau milieu de nulle part. Qui est donc venu couper le haut de celui-ci ?

ScreenShot00082

Notre voyage au nord s’arrête ici. Nous ne pouvons aller plus en avant. Tham Mirdam ne se trouve pourtant qu’à quelques centaines de mètres d’ici.

ScreenShot00043

Nous nous décidons à repartir vers le Sud, afin de trouver une trace de la grande route, parfois appelée ici “La route du Roi”.

ScreenShot00074

Le soleil est déjà à son point culminant lorsque nous apercevons Amon Min.

ScreenShot00055

Perdus au milieu de la map, certains endroits n’en restent pas moins très appréciables. Ici, un petit bosquet me donne envie de faire une pause déjeuner/sieste mais Delbenneth me déconseille de la faire ici. Une troupe de guerre aurait été aperçue dans le coin selon elle. Je me plie à sa volonté et nous poursuivons.

ScreenShot00103

Nous parvenons enfin à trouver la Grande Route. Normalement, celle-ci est bloquée un peu plus au Sud derrière cette porte. Grâce à notre détour, nous pouvons avoir une vue de ce qui se passe derrière cette porte.

ScreenShot00101

La route semble continuer sur des kilomètres. A quelques miles d’ici, elle devrait mener à l’arrière des ruines de Sudegarde (explorée ici).

ScreenShot00106

Au fur et à mesure, les pavés disparaissent totalement pour ne laisser place qu’à un chemin de terre, assez large néanmoins pour se croiser à cheval.

ScreenShot00114

Les développeurs nous interdisant de continuer jusqu’à Bree, je réussis enfin à convaincre Delbenneth de faire une pause déjeuner. L’odeur de la tourte à la framboise l’a peut-être plus convaincue que mes sages paroles de Hobbit ceci dit.

Nous continuerons notre aventure dès que nous serons rassasiés et reposés. J’ai fait un long voyage depuis Bree, et je n’ai pas l’endurance de mon amie.


Pour la suite de notre aventure en Enedwaith, c’est par ici !

~Yao

4 thoughts on “Enedwaith: Au nord de la vieille route (1/3)

  • « Après quelques sauts, nous voilà sur les hauteurs, au nord de Chutebrises. » Je dirais plutôt, après quelques sauts de Yao, et de nombreux de moi qui se sont soldés par un échec et ont obligé Yao à me corner. Je l’admets : notre explorateur est expérimenté et il s’agissait de mon premier hors-map. Et, ma foi, il a été des plus intéressants ! J’ai hélas découvert les murs invisibles et leur pouvoir de frustration.

  • Tu es trop dure avec toi ! La sortie de map n’était pas évidente. 🙂
    Et si tu passais moins de temps à pester sur les Elfes aussi… :p

  • Aaaah, Enedwaith, la plus belle région du monde ! Ses collines, ses fleurs, son ciel mauve, sans oublier Tristevallon et son adorable village de hobbits pecnots ! Je ne peux m’empêcher d’y passer lorsque mes petons s’en approchent, et aider le fermier local à fertiliser ses champs … (et après mes amis me fuient, allez comprendre pourquoi…)

    • L’Enedwaith est vraiment une région magnifique, je confirme! Dans la lignée de l’Eregion si tu veux mon avis. Les couleurs qui forment ces deux régions me font souvent penser à un tableau de peinture. L’alliage des différentes couleurs est vraiment plaisant et reposant. 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :