Cap sur le Belfalas

Allez Yao, arrête de faire du boudin… 


Après un petit mois de grève, de Yao-pas-content, il est temps de revenir aux affaires et d’oublier un instant ma grogne contre l’ajout de murs invisibles dans le jeu.

La liste des passages supprimés s’agrandit de jours en jours mais les trous sont toujours là, quelque part au milieu de cette grande tranche de gruyère qu’est LotRO.

Je vous propose donc aujourd’hui d’aller découvrir ce qui se cache sur la montagne inaccessible entre le cap du Belfalas, le Gondor Ouest et le Gondor Central. C’est parti !


Note : ce passage pourrait être une partie 3 de la Randonnée au Gondor.
Si vous vous souvenez de cette aventure, nous avions grimpé la montagne centrale au niveau d’Ethring, avant de nous arrêter au dessus du feu d’alarme de Nendath, bloqués pas une falaise trop haute pour moi…

Après quelques galères, j’ai donc trouvé le moyen de reprendre cette randonnée en direction des Havres du Belfalas.

Me voici donc de retour sur cette montagne géante et vierge de toute vie.

En dessous, la chute d’eau qui m’avait arrêté la fois précédente est toujours là.

Au nord, la ville de Tadrent et son feu d’alarme se laissent entrevoir sous un soleil radieux.

A l’ouest, c’est la ville d’Ost Lontir qui m’attends désormais.

Lorsque je dit que cette montagne est sans vie, c’est évidemment dans compter la flore… Le plateau est en effet presque totalement recouvert d’une forêt plus ou moins dense.

L’herbe semble en revanche refuser de pousser à une telle altitude.

Cette colline au milieu du plateau semble offrir un bon point de vue à 360 degrés. Grimpons !

Plein sud, en direction du Gondor Central, le plateau continue son chemin et la forêt l’accompagne tout du long. Je distingue même une des deux tours abandonnées qui décorent l’endroit.

Juste au dessus d’Ost Lontir, j’en profite pour admirer le début des Havres du Belfalas.

La vue est grandiose, vous ne trouvez pas ?

La montagne me mène désormais au sud, passant vers la pointe des Havres.

Au passage, j’en profite pour admirer Dol Amroth et ses alentours.

Ce point de vue se prête parfaitement à une vidéo Timelapse, vous ne trouvez pas ? Je reviendrais y capturer un coucher de soleil sous peu, promis !

En poursuivant l’aventure vers le sud, je garde en ligne de mire cette tour abandonnée. La tour nord était inaccessible, bloquée derrière un mur invisible, mais j’ai bon espoir pour celle-ci…

Sur le chemin, le Camp d’Abedec, toujours aux mains ennemies. Cette cité devrait être grandiose lorsqu’elle était encore fréquentée par les bonnes personnes. Elle offre tout de même une vue sublime sur la grande mer !

Toujours au milieu de cette grande forêt, je me rapproche petit à petit de la tour abandonnée.

Toujours pas de trace de murs invisibles… Je crois que nous y sommes presque !

En effet, nous y voilà ! Cette tour, que vous pouvez apercevoir depuis les quartiers résidentiels du Belfalas n’est là que pour la décoration.

En regardant à l’Est, j’aperçois même sa jumelle, inaccessible.

Je dis adieu à Dol Amroth et je rentre désormais dans la région du Cap du Belfalas.

Vous le devinez, les murs invisibles font une apparition soudaine un peu partout autour du monument. Je ne peux m’en approcher plus, mais je peux ceci dit contourner un des murs.

En progressant un peu plus loin, je m’aperçois que le centre de la montagne, inaccessible, n’est pas si développé que ça. La forêt disparaît pour laisser place à une grande étendue verte.

J’aimerais beaucoup pouvoir visiter le centre de ce plateau, mais hélas les murs invisibles me font encore barrage.

Ma seule option est désormais de me rendre au cap du Belfalas afin de pouvoir retourner dans la map officielle du jeu.

Je passe donc le pont, et la porte du Cap, et j’entame ma descente vers les résidences du Gondor.

Passer la porte sans prendre de TP me permet de rentrer dans la version non-instanciée du Cap du Belfalas.

Cette version non instanciée est presque totalement similaire à celle que vous parcourez lorsque vous vous rendez dans l’une de vos demeures, à quelques exceptions près : vous ne pourrez  acheter de maison, les bateaux permettant de se rendre sur les îles sont désactivés et quelques bugs graphiques sont présents.

Le plus intéressant de cette version non-instanciée du Cap, c’est bien ses chevaux ! Présents au centre de la map (avant et après le grand pont), deux montures vous attendent en plein milieu du quartier pour vous permettre de vous rendre à Dol Amroth…

… ou à Minas Tirith !

Si ces chevaux avaient pu être placés dans les quartiers instanciés, ça aurait été nettement plus pratique pour tout le monde, non ?

Voilà qui clos cette longue aventure sur la grande montagne entre l’Ouest et le Centre du Gondor. Dommage que la partie Est de la montagne ne soit pas accessible car j’aurais bien fait le tour complet, histoire de boucler la boucle….


Les vues sur Dol Amroth n’étaient pas magnifiques ? 🙂

Retrouvez l’album complet de cette aventure et ses photos inédites.

A bientôt,

~Yao

One thought on “Cap sur le Belfalas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :