L’autre route des Havres

Une autre route ? Comment ça ?


Au tout début de l’histoire de ce site, je vous avais présenté un passage intitulé La route des Havres, dans la région de l’Ered Luin.

Les années passent, et les routes changent. Parfois même, l’explorateur s’améliore et découvre de nouvelles techniques ! C’est donc deux ans plus tard que je découvre et vous présente la suite de cette aventure, aux pieds de la Forteresse abandonnée.


Lors de notre dernière aventure dans le coin, nous étions en bordure sud de l’Ered Luin, de l’autre côté de Nen Hilith et de son campement d’elfes.

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir la montagne faisant la séparation entre cette région et le vignoble de Limael.

Tout commence donc par un sentier secret trouvé aux pieds de la colline. Une fois en haut, j’ai le plaisir de découvrir Celondim sous un soleil radieux !

J’ai toujours apprécié les couleurs proposées dans cette région, je trouve qu’elles conviennent parfaitement à l’idée que je me fais d’une demeure elfique.

La dernière fois, nous avions découvert que la crête au sud cachait en fait une grande étendue verdoyante filant jusqu’aux rives de la Grande Mer.

Me rapprocher à chaque fois un peu plus de cette forteresse nichée au sommet de cette montagne inaccessible a toujours été un défi en jeu.

Je contourne donc le petit étang, repaire de loups, et file du mieux que je peux en direction de la montagne.

Je me prends toujours à rêver lorsque je parcours cette région, rêver que je réussis enfin à trouver le chemin menant à ce château nain.

Hélas, je connais trop bien la région pour savoir qu’il ne s’agit que d’un rêve. Le sud de l’Ered Luin est complètement quadrillé de murs invisibles et je sais parfaitement où commence le prochain…

Si vous avez pris le temps de relire la première aventure de ce chapitre, vous reconnaîtrez sûrement cette petite colline timidement enneigée. C’est en effet au sommet de celle-ci que nous nous étions heurtés aux murs invisibles qui entourent cette région. L’aventure s’était alors brusquement arrêtée aux pieds de la fameuse montagne ornée d’une forteresse.

Ahhhh cette montagne… Cette forteresse… Son chemin d’accès serpentant sur les flancs de la falaise… La vue qu’elle procure…

Je pourrais rester en admiration des heures devant cette partie de l’Ered Luin. J’ai tout tenté pour accéder au sommet de cette montagne. M’acharner contre les murs invisibles, quadriller le terrain, répertorier les possibles accès, en vain… Impossible d’y mettre les pieds depuis l’extension des Mines de la Moria.

Me frottant maintenant au mur invisible qui m’empêche d’aller plus à l’Ouest, je prends quand même le temps de revenir un peu sur mes pas afin de vous montrer ce que cette colline a dans le ventre !

Grimpons un peu plus afin de tenter de dénicher les plus belles vues de la région.

Au dessus de la ruine elfique de Tham Gelair, j’ai une vue plongeante sur la plus grande partie du Falathlorn. Le quartier résidentiel se laisse lui aussi apprécier au loin, sur les rives du fleuve.

Au nord de la colline que je visite, j’entre dans la région du vignoble de Limael.

De nombreux souvenirs dans ce vignoble, à l’époque de mes premiers personnages Elfiques. Vous savez, cette époque où vous découvrez le jeu et ses mécaniques, et où naviguer entre Duillond et Celondim vous parait être un très long voyage avec possibilité de vous perdre en chemin.

Cette époque où la moindre chute d’eau vous émerveille !

Des années plus tard, vous découvrez (ou pas, d’ailleurs) que la chute d’eau n’est pas réellement ce qu’elle laisse paraître et qu’elle s’arrête brusquement en haut de la montagne et que vous pouvez même marcher sous l’eau…

Le mur invisible file maintenant pour quelques mètres vers l’ouest et j’en profite pour apprécier de nouveau la vue du château.

Techniquement parlant, me voilà maintenant dans la zone du Rath Teraig et de ses campements de gobelins. Le ciel coloré de la région elfique disparaît pour laisser place à une ambiance un peu plus terne qui accompagne généralement les régions naines de l’Ered Luin.

Quelques mètres derrière le mur invisible, je m’amuse de découvrir un morceau de poteau nain en pleine lévitation à 1m50 au dessus du sol…

Si, si, cherchez bien !

Rattrapé par la Patrouille des Murs Invisibles (la célèbre PMI…), je m’avoue une fois de plus vaincu. Je ne dormirai pas au château ce soir.

J’étais pourtant si près de la route…

Un dernier regard vers le sud, et je file au nord !

A défaut de dormir au château, j’irais dormir chez les Elfes ce soir.
Je file juste récupérer ma commande de vin chez Limael, et zou, direction les résidences de Falathlorn !

L’aventure se termine donc ici, au sud du vignoble de Limael.
Je vous présenterais prochainement une suite d’articles sur l’exploration de Rath Teraig, juste en face, et de ses collines inaccessibles.


Découvrez les 30 photos inédites de ce voyage sur l’album dédié

Plus de voyages en Ered Luin ? Par ici !

A bientôt,

~Yao

2 thoughts on “L’autre route des Havres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :