Forêt Noire: Voyage au centre de la Terre (2/2)

Suite et fin de notre balade à l’ombre de la Forêt Noire. 


Conclusion aujourd’hui de ma petite visite au nord de la Forêt Noire.

Après une première partie au milieu des arbres, nous étions arrivés près des Vallées Obscures. Allons donc voir ce qui se cache derrière tout ça !


Ah les Vallées Obscures… Véritable labyrinthe et repaire des araignées géantes du sud de la Forêt Noire. Combien de fois me suis-je perdu au milieu de ces chemins tortueux qui parcourent ces terres ?

screenshot01082

Chaque arbre est ici recouvert d’une épaisse toile. Une manière de signifier aux visiteurs que les araignées ont bien pris possession de cette vallée et de tout ce qui la compose.

Je reprends donc mon aventure sur les hauteurs des Vallées.

screenshot01096

Alors oui, autant vous avertir tout de suite, des choses bizarres, vous allez en voir un petit nombre aujourd’hui. Il s’agit certainement du passage le plus original que la terre du milieu ait à nous offrir à l’heure actuelle.

Ici vous remarquerez que les arbres poussent dans un rocher… A moins que ce ne soit le rocher qui se repose sur les arbres ? La question reste ouverte…

screenshot01085

En revenant un peu en direction de la forêt, vous remarquez comme moi une bizarrerie sans nom à droite du rocher…

screenshot01105

Le sol n’est pas là, mais il est là ! Non, je ne vole pas, j’ai juste affaire à un sol totalement transparent et c’est assez flippant…

screenshot01113

Il ne manque décidément que la texture du sol ici, les rochers et la végétation continuent de fleurir ce sol invisible malgré tout.

screenshot01122

Un dernier regard à l’Est avant de plonger au cœur de la terre dans la direction opposée…

screenshot01132

Intéressant de voir que les racines des arbres sont profondes. J’avance à petits pas, de peur que le sol se dérobe sous mes pieds sans que je m’y sois préparé !

screenshot01145

Cette forêt et son sol fantomatique restera un des endroits les plus surprenants du jeu !

screenshot01165

En regardant en direction du centre de la Terre, je devine au loin, sous la forêt, Gorogrod. Cette grotte située sous la montagne est contre toute attente bien visible depuis les hauteurs !

screenshot01223

Jules Verne aurait sûrement écris un livre s’il avait pu avoir accès à ce passage… Vue à travers le sol, la grotte est splendide !

screenshot01232

Au loin, à l’ouest, le sol transparent me permet même de distinguer un possible lac et sa chute d’eau ! Il s’agit bien évidemment de la chute d’eau aperçue lors d’un précédent voyage, au nord de Dannenglor.

screenshot01251

Notre amie Pruna m’a l’air tout aussi fascinée par le décor que je le suis…

screenshot01249

Plus à l’Ouest, le sol fait de nouveau son apparition. De la terre ferme ! Enfin !

screenshot01255

A l’extrémité Nord de la Forêt Noire, la fin du monde… En bas de cette falaise, s’étendent des kilomètres de terres verdâtres, et sans vie.

screenshot01262

On peut même distinguer l’Anduin, qui poursuit son chemin vers le nord au milieu de ce désert effrayant.

Ce voyage était plutôt singulier, non ? Entre le désert de la fin du monde et le sol transparent, j’ai eu mon lot d’émotions pour la journée ! Direction l’auberge la plus proche…


Retrouvez dès à présent les photos inédites de ce voyage (une bonne 50aine) sur la page de la Forêt Noire.

A bientôt,

~Yao

7 thoughts on “Forêt Noire: Voyage au centre de la Terre (2/2)

  • Oulah, va falloir arrêter l’herbe à pipe. C’est pas réel tout ce que tu vois là, ce sont tes hallucinations que tu nous décrit.

    • Et pourtant … 😉 La visite est offerte quand tu veux ! (l’herbe a pipe comprise!)

    • J’étais là (enfin, Liniandil était là) ! J’ai vu de mes yeux vu la terre s’ouvrir sous mes pieds et l’abîme béant surgir alors même que j’avais la sensation d’être sur la Terre ferme ! J’ai admiré les racines profondes de la forêt et la roche enfouie depuis la création du monde ! J’ai ressenti la terre invisible vibrer et les quelques fleurs impossibles bruisser sous la douceur d’un vent inconnu ! J’ai même vomi mon quatre heures (et ai aussi juré de ne plus jamais boire une goutte d’alcool de ma vie) !

  • “et ai aussi juré de ne plus jamais boire une goutte d’alcool de ma vie”, je demande à voir quand même ;). Néanmoins le commentaire reste joliment écris.

    Ce voyage-ci est, et c’est le moins qu’on puisse dire, surprenant et même renversant.
    “des kilomètres de terres verdâtres, et sans vie.” C’est marrant je voyais de grandes étendues d’eau.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :