A la rencontre de Floid & Dewitt, Chapitre 1.

Pas de hors-map aujourd’hui, mais une prouesse d’exploration qui s’y apparente.

Allons à la recherche de Floid & Dewitt afin de compléter la première partie de la prouesse associée.


 

Etant donné que cette prouesse est connue par un grand nombre, qu’il ne s’agit pas d’une prouesse cachée, et que les emplacements sont disponibles sur internet, je ne donnerais rien qui soit très précis ici.

Mon but est de donner à ceux qui n’ont pas fait la prouesse envie de la faire en fournissant quelques indices sur les emplacements (ScreenShots) mais en vous laissant faire fonctionner vos méninges pour aller chercher le titre associé (*l’Explorateur*) et les 300 marques de récompense.


Allons donc chercher nos deux amis dans les coins reculés de la Terre du Milieu !

Je débute les recherches dans les Terres Solitaires et voilà que je retrouve notre aventurier et son canasson sur les hauteurs. Ce premier *spot* ne devrais pas vous poser trop de problème tellement il parait évident.

Poursuivons en Evendim, là encore rien de bien difficile. Nos deux compagnons profitent d’une jolie vue panoramique d’Anuminas.

Nous voici arrivés dans le pays de Dun où l’on profite d’une jolie vue sur le Marais de Dun. Probablement un des emplacement les moins évident. Je vous laisse fouiner à votre guise sachant que si vous ne trouvez pas, internet saura vous renseigner plus précisément que moi ;).

Paysages enneigés pour les deux explorateurs en Enedwaith. Dewitt étant constamment en train de boire il ne doit même pas sentir la différence de température.

Floid est le seul cheval connu à ne pas avoir peur d’affronter les souterrains de la Moria. Ici, une belle vue de l’Escalier sans Fin depuis la Voie de Durin (me dites pas que je vous aide pas hein !).

Ayant enfin trouvé la sortie de la Moria, rien de tel qu’une petite bière avec un joli panorama des prémices de la forêt d’Or, autrement dit: la Lothlorien.

Ce voyage se termine avec une vue plongeante sur la Vallée des Cendres dans la Forêt Noire. Si tout ce passe bien, à vous les 300 marques et le titre *L’Explorateur*.

Dewitt ayant besoin de refaire le stock de bière la première partie de cette aventure s’arrête ici.
La belle vie n’est-ce pas ?

La suite semaine prochaine !

~Yao

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :