Il est grand temps de relancer la machine de l’exploration, non ?


De retour pour des explorations en jeu ! L’année 2020 aura plutôt été l’année des Easter-Eggs sur les Ballades, ou alors des passages ultra-secrets (si vous n’avez pas accès à la partie privée du site, n’hésitez pas à me faire signe dans les commentaires pour que je vous file les autorisations nécessaires!). 

Afin de ne pas laisser mes “talents” d’explorateur rouiller, j’ai décidé de reprendre les bon vieux passages ! Et afin de relancer la machine, quoi de mieux qu’un passage assez simple sur les pentes de l’Eregion ?

Aujourd’hui, on s’attaque à la montagne centrale qui coupe l’Eregion de la Trouée des Trolls. On avait déjà visité la partie sud-est de celle-ci, avec le passage des Pentes de l’Eregion, ainsi que la partie nord.

Prenez donc ce passage comme une suite directe de la visite au nord : Les Collines sauvages du Tâl Bruinen sera donc votre partie 1.


Alors, reprenons là où nous nous étions arrêtés lors de l’aventure précédente : sur les hauteurs au sud de Delossad, dans la Trouée des Trolls.

Et on commence direct’ avec une sublime vue sur le Tâl Bruinen et ses couleurs bien foncées !

Notre voyage nous mènera au sud, vers l’Eregion et des couleurs un peu plus claires que ça. On distingue d’ailleurs rapidement Gwingris en point de mire de l’autre côté.

Cette montagne inaccessible séparant la Trouée et l’Eregion m’a longtemps fasciné. On peut y aborder les côtés, mais la partie centrale de ce plateau reste inaccessible puisque barricadée derrière une flopée de murs invisibles.

J’ai aussi toujours été épris de ces vallées qui s’entremêlent au cœur de cette montagne. Si la plupart des endroits inaccessibles sont peu développés et ont un paysage bien plat, ce n’est pas du tout le cas pour ce plateau géant.

La progression vers l’Eregion est rapide et simple. Il n’y a qu’une route (à droite du mur invisible…) et la seule difficulté consiste à ne pas se casser les pattes toutes les 2 minutes en sautant de vallées en vallées.

Gwingris est désormais sur ma droite, à mon niveau, et je lance un dernier regard vers le Tâl Bruinen.

J’aimerai bien savoir ce qui se cache derrière toutes ces vallées et petits chemins ! Probablement rien, mais je me demande pourquoi alors les devs ont pris tant de temps de faire tout ça. La montagne aurait-elle dû être accessible au départ ?

Rapidement, je rattrape les arbres de Houx typiques de l’Eregion. Et le terrain va vite se faire moins rocailleux.

Pas de doutes, c’est la fin du voyage qui s’annonce ! Les bois de Glad Ereg me tendent les bras et il ne me reste plus qu’à trouver un endroit pour y descendre. Car oui, je suis ici bloqué par un autre mur invisible qui m’empêche tout bonnement de revenir sur la map autorisée. Je suis en quelque sorte un explorateur pris au piège !

Trouvant enfin une porte de sortie, je photographie une dernière fois ces lieux. Après 3 passages sur cette montagne, je pense qu’elle n’a désormais plus de secrets pour nous ! Adieu donc, montagne centrale autrefois inaccessible.


C’était donc le petit passage du jour en Eregion pour me relancer.

Je me met désormais à la préparation de la suite, avec un article privé à venir, et une ballade interdite dans les montagnes enneigées du Long Fleuve.

A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.