Trouver des passages dans les dernières régions est assez rare, alors profitons-en !


Pour la nouvelle aventure du jour, filons donc dans les Monts de Fer !

Cette région naine rocailleuse et rougeoyante que j’affectionne beaucoup mais qui est malheureusement entourée de murs invisibles…

Pour cette balade, ce sont les Falaises du Skalde qui m’intéressent, puisqu’il s’agit du seul endroit peu fréquenté par ces fameux murs !


De nos jours, quand une région n’est pas entourée par 3 couches successives de murs invisibles, c’est qu’il y a un hic !

Au sud des Monts de Fer, les Falaises du Skalde héritent d’une petite zone de “one-shot” si par malheur vous tentez de les descendre. Heureusement un explorateur averti connait parfois le moyen de ne pas mourir bêtement…

Voilà, j’ai donc attaché solidement ma corde, et je descend donc dans la vallée au sud des Monts de Fer.

Cette région est vraiment sublime vous ne trouvez pas ? Cette verdure poussant au milieu de ces rochers rougeoyants… ça me plait !

La descente ne fut pas simple, et il m’a fallu 6 mois pour trouver un moyen d’y parvenir sans mourir.

Mais, pourquoi descendre me direz-vous ? En effet, je sais pertinemment qu’en trouvant le moyen de descendre, je serais rapidement confronté à une pléiade de murs invisibles ou à une zone “territoire inexploré”.

Mais lorsque vous êtes en haut de la Falaise du Skalde, vous remarquez rapidement qu’en bas, dans la vallée inaccessible, se trouve quelques habitations.

Et c’est donc ces petites maisonnettes qui m’ont intéressé !

Et la vue sur les falaises depuis la plaine est plutôt intéressante aussi.

Faisons donc le point : en bas, le terres ressemblent en tout point à ce qu’on peu trouver en haut. La même végétation, les mêmes rochers mais les mobs en moins.

C’est surtout plus au sud que les terres semblent varier. La fin des montagnes laisse présager de grandes étendues plates, et verdoyantes.

Un espace de vie assez tranquille au final. Vivre dans des plaines parcourues par de nombreuses rivières, n’est-ce pas là une bonne raison d’habiter le coin ? Pas étonnant donc qu’on retrouve de nombreuses demeures de bois dans le coin.

L’architecture de ses demeures est un mix entre celles du Rohan et celles du Gondor.

Qui peut donc bien vivre là du coup ? Des hommes des bois comme on en rencontre au Val d’Anduin ? Des hommes de l’Est ? Qu’en pensez-vous ?

Évidement, je ne peux m’approcher plus que ça puisque je rencontre rapidement le premier mur invisible du jour.

Je parviens néanmoins à dénombrer au moins 5 structures du genre plus loin au sud.

De la petite structure à la grande, il y a l’air d’avoir de la variété. Je me demande si les devs ont aussi placés là bas quelques PNJs, histoire de bien faire…

Ne pouvant atteindre ces maisonettes, je poursuis donc mon voyage au pied des Falaises du Skalde, l’Ouest en Est.

A l’Ouest, derrière ses montagnes inaccessibles, se trouve probablement la ville du lac.

A l’Est, un plateau géant dans le style des monts de Fer fait aussi son apparition mais je ne peux malheureusement pas l’atteindre.

En revanche, je peux passer entre ce plateau et les falaises, ce qui est déjà un bon début…

Il ne me reste plus qu’à remonter cette rivière.

Je quitte donc les Falaises du Skalde pour remonter vers la source de cette rivière qui n’est autre que Jarnfast.

Malheureusement, je serais bientôt de nouveau coincé entre deux murs invisibles et ma prise de vues s’arrête donc brusquement…


Voilà donc pour cette aventure en territoire inexploré. La balade aura au moins eu le mérite de nous montrer d’un peu plus près ces bâtiments qui ornent les plaines au sud des Monts de Fer.

Qu’en pensez-vous ?

A bientôt,
~Yao

3 Comments

  1. Gamleth

    Très jolis paysages. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’y faire un tour.
    6 mois pour trouver un passage?! Comment fait-tu pour être aussi persévérant? Comment fais tu pour savoir qu’en persévérant tu trouveras un jour un chemin encore non foulé par nous autres?

    1. Oay
      Oay

      Parce qu’un jeux vidéo, c’est des milliers de petits bouts de codes qui interagissent ensemble. Donc des milliers de combinaisons possibles et donc de possibles solutions.

      Ici le souci était simple : éviter le one shot automatique qui intervient dans la région sous une certaine altitude. Et pour éviter de mourir, quoi de mieux que d’arriver déjà mort ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.