Les patrouilleurs de l’Anfalas (1/2)

Vous ne connaissez pas l’histoire des Patrouilleurs de l’Anfalas ? Laissez moi vous raconter tout ça…


Une nouvelle aventure dans le Gondor Ouest aujourd’hui.

Un voyage très long, entre la porte des Chemins des Morts et Dol Amroth, sur toute la partie à l’ouest du Belfalas…
Après avoir mis un premier pied en Anfalas lors d’une précédente aventure, cette fois-ci, nous mettons le deuxième !


Notre seigneur Golasgil est parti en guerre il y a quelques jours déjà. Il a été demandé par le seigneur Denethor du Gondor pour la défense de Minas Tirith. Soyez sans crainte cependant, l’Anfalas est bien gardé en son absence. 

Notre frontière avec le Belfalas devrait être plutôt tranquille, considérant que nous combattons sous la même bannière. Cependant, l’arrivée des corsaires d’Umbar dans la baie de Belfalas a quelque peu changé les choses. Ceux-ci ont envahis la région au nord de Dol Amroth et ils menacent même de pénétrer en Anfalas depuis leur avant poste de la Couronne de Tarlang. 

Les corsaires ne sont pas les seuls à nous faire peur. Une rumeur venue de la montagne laisserait entendre que les morts marchent de nouveau hors de leurs chemins. 

C’est pour cela que j’ai été envoyé en éclaireur non loin des Chemins des Morts, il y a deux jours de cela. Après m’être caché deux jours durant dans les bois près de la porte sud de la caverne des Morts, j’ai désormais la confirmation que les morts marchent de nouveau parmi nous. 

C’est donc cette nouvelle importante que je m’apprête à rapporter chez moi. Enfin, “chez moi”… Disons plutôt à la caserne ! J’ai en effet été envoyé en compagnie de 5 autres soldats en patrouille sur la frontière Est il y a 3 semaines de cela. Nous avons établi un camp de base dans une ancienne forteresse oubliée de l’Anfalas. 

C’est donc vers le camp de base que je me dirige maintenant. La route est longue depuis la porte des Morts mais deux jours de marche rapide devrait suffire. 

Ne souhaitant pas être repéré, je prends un chemin un peu plus long, passant par les cols qui dominent le nord de la Vallée de la Racine Noire. 

En passant de l’autre côté de la vallée, je devrais arriver sur la montagne que nous voyons ici et ainsi être de retour en Anfalas. 

Avant cela, il faudra que je contourne la montagne par le nord, et que je passe sur les Chemins des Morts. 

La neige est encore bien présente sur les plus hauts cols. 

De l’autre côté de la montagne, la route mène directement au Rohan. Le voyage est long et dangereux (moins qu’en passant par la route sous la montagne ceci dit…) mais ce ne sera pas l’objectif de ma journée de marche. 

Personne ne se promène sur ces montagnes de nos jours, elle est donc très utilisée par nous autres, patrouilleurs. 

J’ai encore en mémoire les morts que j’ai vu sortir de leurs chemins. Et dire qu’à l’heure actuelle il y en a peut-être des milliers en dessous de moi…

A la mi-journée, je suis de retour en Anfalas sous un soleil éclatant. 

Cette forêt était autrefois le refuge des ours noirs du Gondor. Aujourd’hui, aucun animal vivant ne parcourt plus ces bois et je pense que la présence des Morts sous la montagne y est pour quelque chose… 

En regardant derrière moi, je m’aperçois que j’ai mis une bonne distance avec les chemins des Morts maintenant. Aussi étrange que cela puisse paraître, je respire plus aisément désormais.

Loin en dessous de moi, je distingue le village montagnard de Morlad. Dernier bastion à l’Ouest du Belfalas et à la limite de notre frontière. Des lits douillets m’attendent sûrement un peu plus bas mais ma mission exige une certaine discrétion. 

C’est donc sur cette montagne que je passerais la nuit. Il ne me reste plus qu’à trouver un arbre contre lequel m’adosser et du bois sec pour faire un feu. 

Je m’endormirai sûrement en pensant au lit bien chaud qui m’attend à l’avant-poste, le lendemain… 
Encore une longue journée de marche et je serais de retour, non sans quelques informations de premier ordre !

Ainsi se termine la première journée de notre patrouilleur. A suivre…


Suite et fin de l’aventure par ici !

A bientôt, 

~Yao 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :