Une nouvelle aventure hors-map, ça vous tente ?


Holà à tous ! Un petit moment que je n’ai pas eu le temps de vous proposer une ballade par ici. J’en ai toujours en stock mais le temps est passé à une vitesse…

Pour se remettre en jambe, je vous propose aujourd’hui un passage inédit dans la région des Puits du Long Fleuve.

Au passage, le site a fêté en Novembre son 4ième anniversaire ! Rien de spécial de prévu, mais j’ai quand même soufflé les bougies… 


Si vous avez le vertige, je vous conseil d’éviter cette aventure…

Vous reconnaissez l’endroit je présume ? Il s’agit d’un pont cassé dans la région des Puits du Long Fleuve. Normalement, vous ne pouvez pas accéder à l’autre partie du pont, mais j’ai toujours mes entrées…

C’est donc aux pieds de ce pont détruit, portant le joli nom du Saut d’Hengi, que va débuter notre ascension. L’objectif sera de grimper au sommet de la montagne séparant la vallée de Sundergrot, au sud, et le village hobbit de Lyndelby, au nord.

Je quitte donc les abords de ce petit fort nain abandonné pour me lancer sur les versants enneigés des Monts Brumeux. L’ascension promet d’être longue et fastidieuse.

Je grimpe, je grimpe, je grimpe… Je ne vous cache pas que je me suis longtemps demandé si j’arriverais à atteindre le sommet ! Passé les premiers mètres sous les arbres, je découvre une montagne désertique plongée dans la brume.

La brume se dissipe, puis revient. Je ne sais même plus où se trouve le sommet et ma boussole est désormais devenue mon seul repère.

Puis, d’un coup d’un seul, les nuages disparaissent peu à peu, et j’atteins enfin le sommet de cette montagne enneigée.

Difficile de distinguer quoi que ce soit avec ces nuages de partout ! Je parviens néanmoins à me repérer grâce aux légers aperçus de bâtiments et de montagne que j’entrevois au milieu de la brume.

Au sud de ma position, la vallée de Sundergrot, la mine naine désormais abandonnée aux gobelins.

Au nord, j’entrevois le sublime village hobbit caché entre les montagnes. D’ailleurs, je vous ai déjà dit à quel point j’appréciais cet endroit ? 🙂

A l’est, c’est toute la région des Puits du Long fleuve que je peux apercevoir à travers la brume. Mais continuons donc en direction de l’ouest, sur cette arrête dangereuse, afin de découvrir les surprises que la montagne nous réserve.

La descente est toujours plus facile et j’arrive désormais à l’orée d’un petit bois.

Petit bois fort sympathique d’ailleurs ! Pour les habitués du village hobbit de cette région, il s’agit en fait du bois qui se trouve derrière la porte fermée à l’extrémité sud-ouest de la vallée. Alors, il n’est pas fermé de ce côté là, mais reste inaccessible puisque barricadé derrière une muraille de murs invisibles.

Filons donc en direction du sud…

Mais… Serait-ce… Oui c’est bien ça ! Sundergrot ! La partie supérieure de Sundergrot pour être plus précis. Autrefois domaine de Durin, que vous n’apercevrez qu’une seule fois lors d’une quête épique de la Guerre des Trois Sommets. Et encore, vous n’en verrez qu’une partie. Alors, un tour complet de la cité naine, ça vous tente ?

L’arrivée par le Nord n’est pas très majestueuse, j’en conviens. Vous vous dites sûrement que cette forteresse n’est qu’un gros tas de ruines.

Eh bien figurez vous que moi, ce gros tas de ruine, je le trouve juste sublime ! Et c’est encore mieux lorsqu’on s’y infiltre !

Alors, c’est pas sublime tout ça ?

La ville est en fait bien plus grande que ce que peut laisser penser la petite instance qui vous a permit de la découvrir. J’y ai même découvert certaines choses qui me laissent à penser qu’un retour dans cette ville n’est pas exclu, même si j’ai volontairement enlevé les screens concernés afin de ne pas vous spoiler (possiblement).

Reconstruite et pleine de vie, l’endroit devait tout simplement être sublime ! Les nains choisissent définitivement bien la location de leurs forteresses.

L’aventure du jour s’arrête donc ici, et si personne ne vient réclamer cette cité, je ne suis pas prêt de la quitter !

Ah oui, j’allais oublier… Sachez que ce passage était déjà accessible avant la sortie de la mise à jour 28. Mais la ville était alors inexistante. Voici ce qu’on pouvait voir à l’époque :

C’est tout pour aujourd’hui !


C’est possiblement le dernier passage de l’année 2020, mais j’ai quand même bon espoir de trouver le temps d’en rédiger au moins un autre. J’ai actuellement en stock deux passages : l’un dans l’Ancien Anorien, et l’autre à Minas Tirith. Si le temps me manque d’ici là, ces passages seront publiés début janvier.

A noter aussi qu’un nouvel article arrivera prochainement pour les membres privés du site (rappel: si vous n’avez pas d’invitations pour cette partie caché des Ballades de Yao et que vous souhaitez en bénéficier, n’hésitez pas à m’en faire part via la rubrique contact).

A très vite,

~Yao

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.